Banque

Les frais bancaires des banques dont il faut se méfier

15/01/2020 à 10h24
Les frais bancaires des banques dont il faut se méfier

En 2019, les Français payent en moyenne près de 200 euros de frais bancaires par an (cotisation annuelle à la carte bancaire, frais de cotisation, incidents de paiement). L’appétit des banques traditionnelles n’ayant pas de limite : les associations de défense des consommateurs estiment que ces frais auront tendance à progresser dans le courant des prochaines années. Les banques en lignes, appelées aussi néobanques, offrent une véritable bouée de sauvetage pour les clients : frais allégés, transparence totale des frais, compte en banque modernisé via des applications,… Mais avant de choisir votre nouvel établissement bancaire, voici un petit tour d’horizon des frais bancaires dont il faut se méfier.

Les frais de remplacement de carte bancaire

En cas de carte perdue ou volée, certaines banques facturent des frais de remplacement. Le remplacement d’une carte bancaire est gratuit dans seulement 15 banques, tandis que les autres banques (principalement traditionnelles) facturent en moyenne 13 euros par remplacement.

Commission d’intervention

Avec un incident de paiement, la banque est autorisée à facturer une commission d’intervention. Une banque peut facturer légalement jusqu’à 80 euros par mois de commission d’intervention par compte bancaire. Chaque commission d’intervention est plafonnée à 8 euros (donc jusqu’à 10 interventions facturées par mois).

Frais de rejet sur prélèvement

Le rejet d’un prélèvement donne lieu à la facturation de frais pour rejet de prélèvement. En France, d’un point de vue légal, et afin d’éviter les facturations usurières, une banque a le droit de facturer jusqu’à 20 euros par rejet de prélèvement (ou le montant de l’opération si le montant du prélèvement est inférieur à 20 euros). Au niveau des banques en ligne, N26 est l’une des banques qui facturent le moins, elle facture, en janvier 2020, 3 euros par prélèvement rejeté seulement, contre 20 euros par exemple pour la mauvaise du classement : Société Générale. Le mode de traitement des frais de rejet sur prélèvement varie d’un établissement à un autre. Par exemple, l’établissement Morning ne facture pas de frais de rejet sur prélèvement jusqu’à 3 prélèvements rejetés par mois, tandis que le compte sans banque Nickel ne facture pas le premier prélèvement rejeté, et plafonne par contre à 10 euros les frais de rejets sur les prélèvements rejetés suivants.

Lettre d’information pour découvert non autorisé

Une banque est autorisée à vous facturer une simple lettre d’information pour découvert non autorisé. Cette lettre est tout ce qu’il y a de plus basique, et son impression est totalement automatisée. Reste que pour cette simple lettre, la plupart des banques traditionnelles facturent jusqu’à 45 euros par lettre. Ce qui peut alourdir considérablement votre facture bancaire ! La plupart des banques en lignes ne facturent pas ce type de frais.

Frais pour avis à tiers détenteur (ATD)

Vous devez de l’argent au Trésor Public ? Ou à des organismes divers ? Attention, car quelque soit la situation de votre compte (créditrice ou débitrice), la plupart des banques vont vous facturer des frais de saisie sur attribution. Depuis le 1er janvier 2019, les frais bancaires de saisie sur avis à tiers détenteur sont plafonnés : jusqu’à 10% du montant total de la créance avec une limite maximale de 100 euros.

Retrait au distributeur automatique

A ce niveau, les banques traditionnelles sont souvent plus attractives que les banques en ligne. Par exemple, suivant l’offre sélectionnée, N26 facture jusqu’à 2 euros par retrait (5 retraits gratuits par mois). Revolut facture tout retrait au distributeur au-delà de 200 euros retirés par mois. Mais si les banques traditionnelles ne facturent pas toujours les retraits, les conditions de facturation varient beaucoup d’une banque à une autre (par exemple : pas de facturation si retrait dans le réseau bancaire sa banque, facturation d’une cotisation mensuelle autorisant XX retraits par mois,…).

Frais de conversion sur devises étrangères

En cas de voyage à l’étranger, il convient de rester attentif aux frais de conversion sur devises étrangères qui peuvent plomber votre budget voyage. La Société Générale est dans le bas du classement en facturant 3 euros + 2.7 % par retrait hors zone euro. Les autres banques traditionnelles (comme la BNP Paribas) facturent des frais à peu près similaires sur chaque retrait / transaction. N26 est attractive en cas de sélection d’une offre premium (N26 Metal).

Frais de chèque sans provision

Vous faites souvent des chèques ? Le gros souci avec les chèques c’est la date d’encaissement ! En cas de mauvaise gestion, un chèque signé il y a quelques mois peut devenir sans provision. La banque est alors en droit de vous facturer des frais de chèque sans provision. D’un point de vue légal, la banque peut vous facturer jusqu’à 30 euros par chèque d’un montant inférieur ou égal à 50 euros, et 50 euros pour un chèque d’un montant supérieur à 50 euros.

Voilà donc un petit tour d’horizon sur tous ces frais souvent oubliés dans la comparaison inter-bancaire !

Top 10 de la banque en ligne
80€ offerts
160€ offerts
80€ offerts
Publicité
Rédaction ComparoBanque
Note Moyenne : 0/5 - Nombre de Votant : 0 -
Sherloc
BandeauFooter